C'est la vie !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 19 décembre 2009

Des News d'un infirmier :D

Eh oui ça y est je suis infirmier ! :) Je n'ai pas eu trop le temps de l'annoncer car depuis l'obtention de mon DE, je n'ai pas eu trop le temps de me reposer ! En effet de la belle Métropole, je suis parti m'installer dans un DOM où j'ai un poste dans un centre hospitalier. Même si ça paraît sympa de faire le saut, de partir de son "chez-soi" vers l'aventure, c'est aussi super galère ! Il a fallu que je vende tous mes meubles, voitures, puis démarche administratives en métropole. Ensuite chose inverse en arrivant.

Tout d'abord, trouver un appart : oui mais ici ils demandent des justificatifs de paye pour être sûr que le loyer sera payer. Donc direction le CH pour une attestation d'embauche. Au CH, ils demandent plusieurs justificatifs pour l'embauche. Et ça ils te le disent pas avant que t'arrive, ce qui aurait été plus simple. Donc il faut faire les demande de ces pièces, mais sans adresses difficile de les avoir (heureusement j'avais des connaissances sur places qui m'ont gentiment prêter leur boite aux lettres :) ). Ensuite acheter des meubles, je pense que d'habitude ça se passe sans soucis, sauf que là, j'étais pas tombé sur la bonne vendeuse, bref, passons. Et enfin le pire de tous, trouver une voiture pas cher (parce que même si je bosse au mois de décembre, j'aurai ma paye que fin janvier). Apparemment ici ils sont les pros pour ne pas avoir de carte grise à leur nom ou dans un état bien étrange.

Donc voilà, un peu les nouvelles :) Je pense que je changerai de plate-forme pour un nouveau blog sur ma vie d'IDE avec un peu plus de sérieux sur le rythme des notes. A bientôt ;)

jeudi 1 octobre 2009

Générique...

J'ai un reçu un mail dernièrement à type de chaînes (faites tourner, urgence de la plus haute importance...) ayant comme sujet le prix des génériques :


TOUS CONCERNES par les génériques , ET TOUS BERNES par les industriels + les pharmacies !
Instructif !!!
LA FRANCE !!!!!!! et la SECU .........
 Après ma petite ballade à la préfecture, dans la série "VDM" j'ai encore fais une douloureuse constatation cette semaine, cette fois ci ca concerne des médicaments : Le docteur m'a prescrit un médicament appelé "SPASFON" (pas pour moi mais bref...) et arrivé à la pharmacie on me propose le médicament générique appelé "PHLOROGLUCINOL MERCK", ou plutot on me l'impose, car pas le choix à la pharmacie de Recologne.
ils m'en donnent 3 boites. En tant que bon citoyen j'accepte sachant très bien que c'est la meme composition, et qu'il est remboursé par la sécu aussi bien que le spasfon.
C'est en rentrant chez moi que j'ai fais une malheureuse découverte : j'avais du vrai "SPASFON" dans la trousse à pharmacie.. Pour me rassurer dans mon choix je compare le prix des 2 médicaments : la boite de spasfon coute 2.81 euros (voir photo) et la boite de merck coute 2.13 euros.
Hourra! j'ai fais gagner 68 centimes à la sécu, c'est pas le pérou mais on est content de soi.
Le revers de la médaille c'est que le spasfon contient 30 comprimés de 80mg et le merck que 10 comprimés de 80mg aussi !! Pour un traitement il en faut 6 comprimés par jour, soit 30 comprimés sur 5 jours, c'est pour cela qu'on m'a donné 3 boites de merck (ou plutot 3 boites de merde!)
Total : 3X2.13 = 6.39 euros pour Merck alors que ca aurait couté qu'une boite de spasfon soit 2.81 euros !! J'ai donc fait perdre 3.58 euros à la sécu juste en ayant accepté des génériques.
C'est une honte qu'un pharmacien impose ceci, il se fait plus de chiffre d'affaire et en plus probablement bien vu par la sécu car il vends plein de génériques.
Quand on voit que la sécu a pour le moment 10 milliard d'euros de déficit, et qu'avec la crise les statistiques annoncent du 20 milliards à la fin de l'année, ces pratiques devraient etre interdites et sanctionnées.
Donc à partir d'aujourd'hui je refuse catégoriquement les génériques, et je vous propose de faire la meme chose et de diffuser ce mail à tous vos contacts, sinon un dinosaure bleu viendra vous manger dans 41 minutes.


Tout d'abord en lisant ce mail (que j'ai remis en page, sinon c'était trop le bordel à lire), on sent que ce n'est pas un professionnel des mails chainning qui l'a écrit : Son histoire de préfecture, on sait pas ce que c'est et limite on veut pas savoir :)
Après une lecture rapide on se dit : "bizarre, des génériques plus chers qui sont censés faire diminuer le trou de la sécu."
Puis comme dit dans le mail, on regarde les photos pour vérifier les dire du monsieur (ou de la madame) :


Effectivement on se rend compte que les 10 comprimés de phloroglucinol sont à 2,13 euros, soit 6,39 euros les 30 alors que les spasfon sont à 2,81 les 30.

Mais en regardant de plus près, les phloroglucinol de chez Merck sont des comprimés orodispersibles, donc ils ne correspondent pas réellement au générique du Spasfon, mais au générique du Spasfon-Lyoc.

Et là, ça change tout : la boite de 10 Spasfon-Lyoc (spasfon orodispersible) coûtent 2,13 selon http://sante-az.aufeminin.com/w/sante/m3186301/medicaments/spasfon-lyoc.html . Selon le site eurekasante.fr le spasfon-lyoc coutent 2,12 et ses générique aussi.

Donc les génériques ne sont pas plus cher que les originaux. Quant au Spasfon en comprimé enrobé, il n'a pour l'instant pas de générique.

J'ai trouvé en faisant des recherches une réponse interressante sur ce forum:

D'abord, les 2 médicaments ne sont pas les mêmes, en effet, le Spasfon est en formule "dragée" et le générique en "orodispersible (= lyoc), donc son action n'est pas la même et la formule lyoc est plus chère (diffusion du médoc plus rapide dans le corps);

Ce sont donc les mêmes médocs mais pas la même forme galénique, donc pas comparables en terme de tarifs.

Ensuite, un pharmacien ne peut remplacer le médoc de marque par un générique que si le prix du générique est égal ou moins cher que celui du labo. Sinon la sécu refuse de rembourser l'assuré ou le pharmacien ( en cas de tiers payant...)

Enfin, ma petite touche perso Clin d'oeil : un bon citoyen qui veut gérer la dépense devrait d'abord jeter un coup d'oeil dans son "stock" perso de médocs avant de se rendre en pharmacie...

Le seule erreur qui pourrait éventuellement exister serait que la prescription mentionne effectivement Spasfon en dragées....

Dernier point : vérifiable sur le net : le prix des 10 Spasfons Lyocs est le même que le prix du générique !!!!!!!

Avant de s'offusquer contre les génériques...

mercredi 15 avril 2009

Soins centrés en Centre de Soins ?

Aujourd'hui paru sur infirmiers.com : "Les soins centrés sur la personne réduisent l'agitation des patients déments en Ehpad".  Le site relate d'une étude sur les soins prodigués à une personne âgée démente. Selon celle-ci, les soins centrés (Je ne ferai pas de différence entre les deux méthodes employées dans l'étude) sur la personne auraient un meilleur impact que des soins déshumanisant . En même temps on nous a toujours dit de ne pas prendre les vieux pour des enfants et de pas les appeler papi et mamie, c'est dépersonnalisant. Remarque : un article paru dans La revue canadienne de la maladie d'Alzheimer en avril 2003 parle déjà de cette méthode de soins centrée sur la personne (prise en charge hollistique) et de ses bien faits.

Une évaluation grâce à l'échelle CMAI de Mansfield-Cohen qui permet de mesurer l'agitation d'une personne avec des chiffres ([hors sujet]oui, dans le milieu médical on aime les chiffres, on ne demande pas au patient s'il a mal, on lui demande combien il a mal [/hors sujet]) est réalisée et elle montre une diminution de l'agitation pour les soins axés sur le résident par rapport aux méthodes classiques de soins (ou devrais-je dire ancienne). 

Mais en opposition on nous indique qu'aucune amélioration significative sur la qualité de vie du patient n'a pu être observé. Ils recommandent tout de même cette méthode qui réclame peu de financement pour sa mise en place car la diminution de l'agitation aurait un impact favorable pour le personnel.

Ce qui vient à me demander si c'est seulement par éthique que cette méthode devrait être appliquée : on appelle les gens par leurs noms, on donne des soins adaptés à leur état donc ils sont plus calme et nous ça nous fait du bien :) On pourrait aussi les bourrer de médicaments psychototrope pour le même résultat mais c'est moins éthique. Tout en sachant que selon l'étude, il n'existe pas de bénéfice sur la consommation d'antipsychotiques.

Concernant la qualité de vie, je me demande quelles sont leurs critères de qualité. Parce que quelqu'un de moins agité, de moins anxieux, dont le risque de chute est diminuée sera sans doute mieux que quelqu'un qui fugue/deambule/s'agite/agresse/s'énerve et tombe tous les jours avec un risque de se briser quelques os au passage.

Au final, je ne sais trop quoi penser de cette étude basé sur le soins aux personnes qui apparait plutôt comme une étude sur l'amélioration des conditions de travail en EHPAD que sur le bien être de la personne (bien que je pense que les 2 soient liés : meilleures conditions de travail, meilleurs soinbs pour le patient.)

samedi 14 mars 2009

Economie hospitalière

L'épidémie de suppressions de postes dans les différents CHU (Centres Hospitaliers Universitaires) se répand rapidement à travers la France comme nous le montre cette article : Les annonces de réductions d'effectifs se succèdent.
Beaucoup d'hôpitaux français sont en déficit. Même en sachant que la santé a un coût (élevé), difficile de concevoir en France qu'un hôpital puisse être rentable. Mais à force de s'habituer à la gratuité des soins, on oublie facilement que cela reste onéreux (d'ailleurs notre Président actuel nous le rappelle avec la mise en place de la franchise médicale).
Mais apparemment ce manque d'argent ne touche pas tout le monde dans l'univers hospitalier : Jean Martinez, directeur général du CHU de Caen. Ce haut placé a décidé de faire quelques travaux dans son logement de fonction , jusque là rien d'anormal. A l'origine les travaux avait été évalué à plus de 280 000 euros. A la fin le coût total des travaux a été estimé à 836.997 euros.
Dans la vie l y a des choses qui ne s'achètent pas. Pour tout le reste il y a le CHU.

Venons en donc à la question qui fâche et dont la réponse serait certainement "C'est pas le même budget, on pioche pas dans la même enveloppe!" : Combien de postes de salariés du CHU auraient on pu être créer ou plutôt conserver pendant au moins un an avec cet argent ? (Si quelqu'un a une estimation, qu'il n'hésite pas à la partager )

La bonne nouvelle c'est que Mr Martinez a décidé de démissionner. Comme quoi il sait s'arrêter mais pas où il faut  :il fait des travaux pharamineux payé par l'argent public et il démissionne sans en profiter. A sa place, je serais resté plus longtemps ;)

Source : infirmiers.com

Don Peridon

Pour abandonner le pseudo d'admin que j'ai depuis la création de ce blog, j'ai décidé de m'en trouver un autre. Après de longue recherche (ou pas) et voulant quelque chose qui correspondent au milieu médical avec un jeu de mots dedans, j'ai trouvé Don Peridon (en référence bien sûr à l'anti-nauséeux ;) ). Donc désormais les billets seront écrits sous ce nom. Ce qui est à vrai dire ne change pas grand chose pour vous.

- page 1 de 13