C'est la vie !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 22 septembre 2007

Patiente 2, moi 0

Comme j'étais arrivé un petit peu en avance, j'en profite pour regarder avec précision le Vidal et l'indication du traitement de la patiente. En effet hier, elle m'avait bien eu en me demandant à quoi servait son traitement. Mais aujourd'hui elle ne m'aura pas, je le sais, je viens de le voir, c'est prêt. L'infirmière arrive on commence la distribution des médicaments et me jette presque sur le pilulier de Mme. F pour lui donner. J'arrive dans la chambre grand sourire:
-bonjour, comment allez vous, je vous apporte votre traitement;
-bonjour, très bien je vais le prendre.

"Quoi , mais pourquoi elle demande pas ? je sais, mais demande moi je sais à quoi il sert ton traitement, tu vas me poser la question !!!!"

Eh bien non rien n'a été dit. Comme si elle savait que je savais!

Patiente 2, moi 0

jeudi 20 septembre 2007

Oups!

Je donne le traitement habituel à une patiente qui me demande :
-C'est quoi comme médicaments que vous me donnez ?
-C'est pour vous soigner
-Oui, mais les infirmières elle savent ce que c'est.
-Depuis le temps que vous le prenez vous devez ce que c'est!
-Tu parles, tu sais pas non plus ce que c'est!


Patiente 1, moi 0
Même si la remarque était en rigolant, ça remet dans le droit chemin et ça permet de reprendre des bonnes habitudes! Dans la journée j'ai donc regardé la prescription pour savoir ce que c'est.



Demain, elle m'aura pas !

vendredi 7 septembre 2007

Les stages

Comme chaque année on attend avec impatience l'arrivée de la ligne de stages, c'est à dire tous les stages que l'on va effectuer tout au long de celle-ci (le nombre diffère selon l'IFSI ou les années). Sachant qu'en fin de cursus nous auront tous effectué :

  • 8 semaines en chirurgie (2 stages)
  • 8 semaines en gériatrie (2 stages)
  • 8 semaines en médecine (2 stages)
  • 4 semaines en pédiatrie (1 stage)
  • 8 semaines en psychiatrie (2 stages)
  • 4 semaines en RUSIBO (Réanimation, Urgences, Soins Intensifs, Bloc Opératoire)
  • 8 semaines en santé publique (2 stages)

A cela on rajoute 20 semaines laissé à l'appréciation de l'IFSI :
(du moins dans le mien ça se déroule ainsi)

  • 4 semaines: stage optionnel de 2ème année où l'on peut choisir la discipline (en théorie)
  • 4 semaines: stage laissé à l'appréciation de l'IFSI selon les stages effectués
  • 8 semaines: stage pré-professionnel (fin  de 3ème année) laissé au libre choix de l'étudiant
  • 4 semaines de stage DE, dernier stage de formation où se déroulera la MSP finale!
Donc cette année j'ai le droit à :

Un premier stage en EHPAD (gériatrie) avec une MSP
Un stage au bloc opératoire de pédiatrie (RUSIBOR)
Un stage en Néphrologie de nuit (médecine)
Un stage en psychiatrie avec également une MSP

Je m'en tire pas trop mal, EHPAD c'est pas trop mon domaine mais pour une MSP c'est le lieux idéal pour acquérir des automatismes de soins et de ne pas jouer une "Mise en Scène Professionnelle". Le stage au bloc je le voulais j'en avais même fait la demande pour mon stage optionnel de 2ème année, mais je n'avais pas pu l'avoir. En plus me retrouver en pédiatrie me convient pour deux raisons : la première: j'avais effectué mon stage de pédiatrie en crèche donc je n'avais pas trop vu l'enfant en souffrance et deuxièmement cela implique sûrement de voir diverses interventions à différents stades de la croissance de l'enfant. La  Néphro je connais pour avoir effectué quelques nuit d'AS dans le service de soins intensifs à coté. Et enfin la psy, je ne suis pas trop à l'aise avec elle, mais mon premier stage de cette discipline c'était bien déroulé, je n'ai donc aucune appréhension négative pour le moment :)


vendredi 31 août 2007

Fin de la deuxième année

Aujourd'hui c'était le dernier jour de cette deuxième année, la fin du dernier stage. J'ai eu droit à des remerciement pour le travail accompli et aussi un très bon rapport de stage. Une infirmière qui me souhaite bonne chance puis finalement se rétracte: "tu n'as pas besoin de chance, tu te débrouille tres bien, tu vas réussir!" Ca me réconforte pour ce qui m'attend. Me voilà à présent en troisième année : le dernière ligne droite. Des MSP (2 annuelles et une pour le Diplôme d'état) avec beaucoup de patients à prendre en charge, un mémoire où je n'ai encore trouvé aucune référence bibliographique et enfin des stages avec des infirmières qui seront encore plus exigeantes !

Voilà une nouvelle année qui débute, en espérant qu'elle se passe aussi bien que les autres: :)

mercredi 29 août 2007

les soins intensifs

cardioscope.jpgPremière nuit, service de soins intensifs. On accueille un patient peu après 21H, il vient pour une intoxication à la morphine et aux AINS. Ces antécédents sont importants. Il est agé. Il est somnolent et gémit. On suppose qu'il est douloureux. L'interne et le médecin sont là et font leur possible pour que sa douleur soit soulagée. Vers 3H du mat, un brancardier arrive. Ils ont décidé de lui faire passer un scanner. A son retour, le médecin hésite.
Il ne sera pas envoyé en réa cette nuit là.

Deuxième nuit. Après un soins relativement important, sa tension chute. Un autre interne et un autre médecin sont présents. Son état s'étant aggravé, une équipe SMUR arrive en renfort, contact avec d'autres médecins. Après quelques deux heures de discussion et de concertation médicales, il est décidé qu'il reste dans le service. Avant que le senior aille se couche, l'interne lui pose une dernière question:

"je peux le bourrer d'antalgique?
Réponse sur un ton résigné:
-Fait en sorte qu'il ne souffre pas"

Le verdict venait de tomber, il restera dans le service pour mourir.

- page 2 de 7 -