Le pouls correspond à l'impact du flux sanguin éjecté par le coeur sur la paroi des artères. Il permet donc de déterminer la fréquence cardiaque.

Pour le prendre on appose au minimum deux doigts pour pouvoir le palper (pouce exclu) sur l'artère. Il se prend généralement en carotidien (au niveau du cou), en radial (au niveau du poignet) ou en fémoral (au niveau de l'aine); Chez les nourrissons la prise s'effectue avec le pouls huméral (au niveau du bras). Bien sur il existe d'autres sites où la prise de pouls est possible: pédieux, poplité,temporale .... pouls radial pouls_nourrison.PNG

On apprécie en plus de la fréquence, l'amplitude de celui-ci (c'est à dire son intensité), ainsi que sa régularité. Lors de sa notation le pouls est souvent représenté la lettre Pi Pi.gif

Fréquence :

Elle est exprimé en pulsations par minute. La fréquence maximale théorique est de 220 moins l'âge (soit par exemple 170 à 50 ans). Chez l'adulte la "norme" se situe entre 60 et 80 pulsations par minute. On parle de tachycardie lorsque le pouls est supérieur à 120 et de bradycardie lorsqu'il est inférieur à 50 (Ces chiffres peuvent varier d'un livre à l'autre; mais aussi d'un patient à l'autre : un sportif peut avoir un pouls assez bas. )

Amplitude:

Notion que je trouve quelque peu subjective; En effet cela correspond à la perception de l'intensité du pouls que l'on a. Il correspond à une échelle approximative qui donne à peu près cela : Absent (pas de pouls), filant (ressenti faible), bien frappé (normal), augmenté. On peut aussi estimer vaguement la pression artérielle (PA) systolique en fonction de l'absence ou la présence des pouls aux différents endroits :

   * Pouls carotidien perçu = PA systolique > 40 mmHg
   * Pouls fémoral perçu = PA systolique > 60 mmHg
   * Pouls radial perçu = PA systolique >80 mmHg

(Cette méthode peut s'avérer peu fiable si la personne Le dernier pouls à disparaître étant le pouls carotidien, c'est donc celui-là qui est pris lors d'une suspicion d'arrêt cardio-respiratoire.

Régularité:

Cela consiste simplement a vérifier que le rythme est régulier. Si ce n'est pas le cas, le pouls ne pourra être pris sur 15, 20 ou 30 secondes mais devrbien être pris sur 60 secondes pour ne pas qu'il soit faussé.

Pour illustrer ceci, en intervention ça donne ça:

Après une longue nuit sans sommeil, départ VSAV. Ayant couru, en plus de la fatigue, j'ai un pouls relativement élevé. Nous arrivons au chevet d'une personne dont son apparence ne laisse pas de doute sur son état. Je vais donc prendre le pouls :

"-J'ai un pouls!
- t'es sur de ce que tu dis ?
Je change de main pour vérifier.
-ah ben non, c'était le mien!"

Y a des jours où un peu de sommeil ne peut pas faire de mal. Enfin c'est la vie!

Pour la petite histoire, cette personne avait chuté pendant la nuit et nous sommes intervenus quelques heures plus tard. La famille l'avait déjà installé dans son lit et avait appelé le médecin de garde (le numéro envoie à des postes situés à la régulation du centre 15) pour pouvoir constater le décès de la personne.