Je viens vous conter la fin de mon stage en maison de retraite avec un peu de recul pour ne pas être virulent.

Ma MSP ne s'est pas aussi bien passée que je ne le pensais(mais je m'en sors bien avec 12/20), j'ai été évalué par la réferente de la maison, le seul jour où elle m'a vu travailler.
Pour remplir mon rapport de stage il y avait elle et une autre infirmière (la seule qui était sympa, j'ai eu de la chance sur le coup)
A chaque catégorie la réferente essayait de me descendre, même si elle ne m'avait vu que rarement faire. Dans le genre : comment ça se fait que tu déléguais des soins ? comment ça se fait que savais pas ça ? la meilleure de toutes les réflexions : "tes préventions d'escarres étaient inéfficaces!", j'ai essayé de lui expliquer que les recommandations dans la prévention d'escarres interdisaient de masser, elle m'a rétorquer un " avant on le faisait et ça marchait, y a pas de raisons pour que ça change" ....
Donc elle a passé une heure et demi à me descendre et l'infirmière qui tentait comme elle pouvait de lui dire que ce qu'elle disait ne correspondait pas à ce qu'elle avait vu. Mais bon elle avait l'air décidé à me mettre plus bas que terre et de commencer à creuser pour m'enterrer.

Au final je m'en sors avec un petit 14 (merci à l'infirmière qui m'a défendu), le droit à un : " dommage ce système de notation je t'aurais mis moins!" et l'impression de n'avoir rien à faire en troisième année, de ne plus rien savoir.
Avant de partir j'ai été dire aurevoir aux résidants dont je m'occupais:
"-c'est dommage que vous partiez, personne ne s'était occupé aussi bien de moi que vous
-si un jour vous passez dans le coin, ma porte sera toujours ouverte pour vous
-je vous remercie de tous vos bons soins."

Et bien après tout ça, je me dis que je n'ai pas été aussi mauvais que le prétendait la référente. J'espère juste qu'elle ne fera pas pareil avec tous les étudiants.